Science et spiritualité,
antagonistes ou complémentaires ?

Par Christophe Richon


Science et spiritualité… Qu’est-ce qui les unit, et surtout, peuvent-elles être la solution pour un monde meilleur tant attendu ? Si la science s’intéresse à l’étude de la matière, de la nature et de ses lois ou des dimensions physique et psychologique de l’être humain, la spiritualité étudie et expérimente les caractéristiques de l’esprit, au sens d’âme ou de conscience. La spiritualité peut donc être vue comme une science de l’immatériel. 

Dessin d'une voie lactée rouge rosée et blanche au centre

La science a atteint une puissance incontestable. Elle apporte aux humains toutes ses avancées pour plus de santé, de facilité, de confort, de bien-être, de productivité, de bonheur… De nombreux scientifiques réalisent cependant les aspects destructeurs de certaines de ces avancées. Ils sont conscients que cette science matérialiste a une vision trop étroite sur notre réalité, et qu’elle seule ne pourra apporter de solutions significatives aux grands problèmes qui conduisent ce monde au bord de l’effondrement total. La science sans conscience qu’avait prédite Rabelais est bel et bien source de conflits, de violence et de dégradation.

De la conscience à l’expérience

Il nous faut donc retrouver cette conscience, nouvelle, élevée. Pas seulement en matière de morale, mais plutôt de véritable compréhension de qui nous sommes, notre vérité innée en tant qu’âme si toutefois nous acceptons son existence, de la réalité qui nous entoure. Nous pouvons ainsi nous ouvrir à cette science de l’immatériel.

Pour cela la méditation est un outil précieux, et plus précisément le silence, physique mais surtout mental. Grâce à la méditation, nous pouvons apprendre à ralentir et orienter nos pensées là où nous le souhaitons, puis atteindre cet état de silence mental : rester concentré sur une seule pensée et la fondre en soi, jusqu’à l’expérience, la réalisation, l’éveil ! 

Là aussi, comme avec la science de la matière, les expériences peuvent être reproductibles, pour peu que l’on suive la bonne méthode. 

Spiritualité, une science de l’immatériel

Alors de quelles pensées parle-t-on ? De pensées positives, mais pas seulement, également de pensées pures sur le soi, l’âme et sa réalité immatérielle, au-delà de notre espace-temps

Cette approche méditative, intuitive, spirituelle, voire mystique de la réalité amène parfois à des états de conscience permettant certaines découvertes, que les instruments de mesure ou l’approche uniquement mentale n’ont pu dévoiler. Quel grand scientifique n’a pas au moins une fois dans sa vie fait cette expérience de trouver la solution, non pas en réfléchissant intensément, mais plutôt en se « déconnectant », en prenant de la hauteur, en lâchant prise, en se reposant ou en méditant… et l’éclair de génie apparut !

Le fait de se relier à une Source divine, immatérielle, parfaite, pleine de vertus et de pouvoirs, augmente ces réalisations et ces expériences. C’est notamment ce que pratiquent les Raja Yogis

Tout comme une graine contient toute l’information pour qu’un arbre émerge, à condition d’être plantée, donc « connectée » à la terre physique, la Source divine peut être vue comme une graine qui détient toute l’information pour qu’un nouveau monde émerge, mais seulement s’il y a connexion avec les êtres humains. On parle alors de yoga, voire souvenir de la Source. Cela intervient dans le silence.

L’influence de la conscience sur la science et la matière

Grâce à ce lien par la pensée, le yoga entre la Source et les âmes humaines, un changement de conscience s’opère et de nouvelles vibrations ou informations se diffusent dans l’univers. Certains scientifiques peuvent les capter par la pensée et ainsi des idées émergent, leur permettant de raffiner leur savoir et de développer des technologies non violentes et totalement respectueuses de l’environnement, au service de l’humanité. 

Les microparticules de matière sont également influencées et transformées par ces nouvelles vibrations immatérielles.
Grâce à ces deux éléments, l’invention de nouvelles technologies et la transformation de la matière, ayant comme origine le changement de conscience, des solutions voient le jour comme par exemple l’utilisation des neutrinos : particules subatomiques omni présentes dans l’atmosphère, provenant du rayonnement cosmique notamment du soleil, elles commencent à être utilisées par les scientifiques comme une source d’énergie non polluante et abondante, 24h sur 24.  

En savoir plus sur neutrino-energy.com.

Alors pourquoi ne pas mettre la science de l’immatériel, la spiritualité et le silence au service de la science ? Leur union aura la puissance nécessaire pour créer un monde harmonieux, de paix, de bonheur et d’abondance… 

Un monde avec une science ET une conscience raffinées, élevées, non violentes. 

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, merci d’envoyer un email à paris@rajayogameditation.fr en précisant dans l’objet « Science et spiritualité ».

Retour